Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/05/2010

Foire de la Bastille

 

IMPRESSIONS de la BASTILLE

Le grand Marché d'Art Contemporain vient de se dérouler, ce printemps à la Bastille, où pour la 16ème année, cinq cents artistes ont exposé leurs oeuvres le long du port de l'Arsenal.

Des contacts nombreux avec des participants attentifs et ouverts ont permis d'approfondir des techniques innovantes, des concepts nouveaux, une vision plurielle de notre société en mutation.

Je citerai quatre artistes qui m'ont semblé particulièrement intéressants dans leur démarche et la générosité de leur apport:

( L'avis des lecteurs me serait précieuse ).


 

Patrick PIERART

Vit et travaille à Bayonne et à Paris.

DSCN2950.JPG

Il s'exprime entre le Figuratif et l'Abstrait, dans un '' Entre-Deux '':

La matière, socle d'un Réel en mutation, est composite.

Son Imaginaire, pulsionnel et bouillonnant, transparait deans ses glacis, ses pigments et ses médiums.

Méditatif et pragmatique, il interroge la complexité du monde et la profondeur de ses failles, loin des préoccupations d'une société en déserrance.

 

Sophie Le DAIN

591b9607f5f2ff60a981b386b91bb94d4aab357d.jpg

Tisse avec bonheur, la peinture, le dessin et la calligraphie, en des enluminures géantes. Les arabesques de son '' Abécédaire '' encadrent et enserrent, dans un filet ludique, une peinture épurée de la Renaissance, tels un visage de Raphaël, un dessin de Michel-Ange, le Tétragramme de Léonard de Vinci...

L'harmonie de cette polyphonie, la reconquête de la beauté, apparaissent comme un beaume à notre manque à être.

Pierre MARTIN, sculpteur

DSCN2951.JPGLa contemplation d'une ardoise de Pierre Martin laisse une impression indéfinissable:

Une structure horizontale stratifiée, aux arêtes lumineuses et aux incisures sombres, se détache sur une surface plane, uniforme, gris-bleuté.

La présence de matière émerge d'un néant, propice à toute interprétation, toute méditation, sur le plein et le vide, l'être et le non-être.

 

André NADALDSCN2956.JPG

La peinture d'André Nadal apparaît comme une réalisation extrême, aux confins de l'indépassable:

Un parallèlépipède rectangle se détache d'un fond noir intense. Il est constitué d'un foisonnement de lignes droites, blanches ou noires dont l'épaisseur traduit l'éloignement, le volume et ...la énième dimension.

S'agit-il de rayons lumineux sans commencement ni fin, de matière biologique?

Sommes-nous devant un espace cosmique en expansion ou à la découverte de l'infiniment petit ?

Des lois nouvelles se manifestent dans un bain d'énergie créatrice et structurante, traduisant son éthique Zen.

 

 

 

Commentaires

j' aime bien ce que vous avez écrit sur ma peinture , je partage vos sentiments ,.

Bravo , c'est bien vu !

André nadal

Écrit par : André Nadal | 26/05/2010

Les commentaires sont fermés.