Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/11/2015

Quelques Lauréats du Salon d'Automne 2015

Le SALON D'AUTOMNE, fondé en 1903 en réaction à l'académisme officiel, vient de se tenir sur les Champs Elysées. Il a exposé plusieurs centaines d'artistes nationaux et internationaux dans ce que Noêl CORET, son Président International définit comme la ''Fraternité des l'Arts''.
Cette année,  sa nouvelle Présidente, Sylvie KOECHLIN a tenu à rendre hommage à CABU , invité d'Honneur en 2013, et à WOLINSKI, invité en 2014, disparus dans les conditions tragiques que l'on connait.
MOEBIUS, génial dessinateur de bandes dessinées était honoré à l'entrée du Salon, de même que le sculpteur Ousmane SOW, membre de l'Académie des Beaux Arts .
Françoise FABIAN, comédienne au talent reconnu était la Marraine de ce Salon.
La richesse et la qualité des œuvres exposées est liée à la personnalité des artistes et la sélection d'un jury ouvert, à la recherche de nouveautés. Ces qualités font de ce salon, un des plus courus de Paris.
Le Jury des Amis du Salon d'Automne, présidé par Jean DESVILLES, peintre et cinéaste, composé de galeristes, de collectionneurs, d'éditeurs et d'artistes reconnus, ont attribué des prix aux artistes de  différentes disciplines.
Citons-en quelques uns. Les œuvres décrites donneront une idée de la richesse du salon.
 
Michèle TAUPIN s'est vue attribuer le Prix de Peinture, pour son tableau intitulé ''Les Saveurs''.

Ses femmes nous sont proches et lointaines, jeunes, hiératiques et distantes.

Nous les retrouvons en évoquant les ''Femmes d'Alger' de DELACROIX, ''Les Odalisques'' d'INGRES, les musiciens de GIORGIONE, Rebecca de POUSSIN, les déesses de la mythologie grecque, les femmes monumentales de PICASSO.

Tout est forme et couleur, lignes et courbes, structures, beauté et harmonie. 

La femme règne, bienfaisante et intemporelle.

IMG_4904.jpeg

Anne ROUSSEL a reçu le Prix de Sculpture avec le ''Polyactère'' (plusieurs caractères).

Ce large ruban de couleur or, se déroule dans l'espace, se tord, décrivant des lettres serpentiformes.

On pense à l'anneau de Moëbius, symbole de la psyché. Mais, ici, on a une origine, un trajet et une fin, tout en reflétant par endroit, intensément, la lumière, ménageant des ombres, se laissant contempler. Ses pleins dialoguent avec des vides, ménageant des espaces complexes, à la recherche de sens, d'absolu, conscient de sa finitude, comme la vie … et ses manques, innombrables.

Ployactere SXO.jpeg

Manuel JUMEAU, Prix de Gravure pour son œuvre, ''Arbrhomme'', montre un visage d'homme de profil. Un arbre s'y déploie, constitutif et lumineux. Son tronc, ses branches et ses ramifications vascularisent et nourrissent son être.

L'identification de l'homme et du végétal, métonymie du vivant, évoque la complexité multiple de l'évolution et l'unité du projet de la création.

Cette créature de lumière surgit de la matière noire d'un ''réel'', insondable.

IMG_4903.jpeg

Charlotte MASSIP , pour son œuvre originale, ''David'',a eu le Prix de la Gravure et le Prix Jean ANOUILH.

Le David de MICHELANGE, apparaît, décontracté, tout en hauteur, mais, sa représentation, bien vivante d'apparence, est tronçonnée en trois fragments superposés, partiellement disséqués jusqu'à l'os, laissant percevoir par endroit des portions de vertèbres, de thorax, de bassin, de fémur ou de tibia.

Des engrenages baroques ravalent son visage.Son abdomen, cerclé est fouaillé d'un enchevêtrement inexprimable. De son bassin à l'ossature redessinée en profondeur, surgit un sexe charnel au-dessus de ses ischions. Ses genoux, ses jambes sont travaillés de bandelettes et de chainettes métalliques spiralées. A ses pieds, un bestiaire miniature élève David au rang de géant.

La dissection de l'Homme, est une véritable ''déconstruction'' technologique sous le feu croisé de l'imaginaire anatomique, chirurgical, architectural et biologique. La ''reconstruction'', également chère à DERRIDA appartient au spectateur qui désire retrouver la beauté par delà les épreuves du vainqueur de Goliath.

David-Massip 204 cm x 72 cm. .jpeg