Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/10/2012

PSYCHANALYSE ET CRITIQUE D'ART

Devant une même oeuvre d'art, les regards du critique d'art et du psychanalyste sont différents, ils ne regardent pas les mêmes choses, mais se complètent et enrichissent ce que l'on peut en dire.

Le critique analyse la forme, les couleurs, la composition, la matière et fait une synthèse qui replace cette oeuvre dans l'histoire, l'esthétique, la théorisation et la philosophie de l'art.

Le psychanalyste à partir d'une pratique et d'un non savoir, s'attache à l'exploration de la psyché sous-tendue par une structure de langage. Il se réfère à FREUD et son école pour, dans une position d'écoute et d'accueil, découvrir ce que l'Inconscient de l'artiste a voulu exprimer au-delà et entre les signes et les formes, couleurs et caractèes de son langage artistique.

Et tous deux, confrontant leurs regards différents, témoignent des préoccupations, tensions de l'artiste et de leurs incidences sur sa création, sur l'engagement du sujet de l'artiste, sur son univers esthétique, sur son idéal notamment.

Pour le psychanalyste, l'analyse de la création d'un artiste laisse entrevoir les entrelacs de son psychisme à travers de multiples composantes comme la recherche de significations de l'objet créé, des fantasmes qu'il met en scène, des identifications qu'il évoque, voire d'un processus de sublimation vers un idéal. La position de l'analyste tire sa spécificité d'interroger le non-sens, les ratages,les non-dits, les artéfacts, les blancs : tous lieux où l'inconscient surgit entre les lignes. Cette méthode d'observation s'est imposée à la création artistique sur des plans qui peuvent être illustrés par quelques tableaux célèbres.

LA SUBLIMATION est l'effort de l'artiste pour engendrer une satisfaction pulsionnelle, substitutive par les voies du symbolique. La sublimation est donc l'opération psychique par laquelle le sujet ne se lance pas à la recherche leurrante et pourtant désespérée de l'objet perdu mais qui au contraire a le courage de célébrer sa perte en tant que telle. Pour Lacan, sublimer « c'est élever un objet à la dignité de la chose (perdue) ». Pour FREUD et LACAN, le sujet est un être incomplet, de par l'opération du langage qui le sépare irréductiblement de son objet d'amour. Mélanie KLEIN a pensé que c'est lors du sevrage que cette séparation se produisait. Une dépression lui succédait avec des tendances destructrices envers cette mère ressentie comme ''mauvaise'' par l'enfant.(cf tableaux de Willem de KOONING ,''Woman II''.). La fresque de PICASSO , ''Guernica'' aurait certainement réactivé l'éclatement d'un ''objet-monde-maternel-UN'', brisé, après le bombardement de la ville de Guernica par les allemands en 1937.

LE SYMBOLE : Pour réparer l'objet perdu, un travail de deuil préalable serait nécessaire avant de le restaurer dans une symbolisation. L'assomption de la séparation d'avec la mère et le renoncement au fantasme originel ouvriraient les chemins de la sublimation. L'élaboration symbolique est la caractéristique de l'art ( restauration de la représentation de la mère dans ''la joconde'' de Léonard de VINCI cf blog).

Pour Hanna SEGAL, le plaisir esthétique correspond en grande partie, à l'identification de l'artiste qui a surmonté cette épreuve.

LE MANQUE A ETRE, l'OBJET PERDU : Tel qu'il s'instaure de l'essence du signifiant, est à la source du désir, moteur de la jouissance et de la vie. De nombreux tableaux explicitent cela :

''Sainte Cécile'' et ''Sainte Agathe'' de ZURBARAN présentant leurs yeux et leurs seins, liés à leur martyr, sur un plateau.

''Pigmalion'' de GIRODET, amoureux de Galathée, une statue qu'il a façonnée et à laquelle il lui sera permis de s'unir car le mythe l'a transformée en chair.

''Le peintre et son modèle'' de PICASSO. On sait que ses modèles sont devenus ses compagnes.

''L'écuyère'' de TOULOUSE-LAUTREC qui représente à la fois son manque à être et un objet de désir.

LA METHODE PSYCHANALYTIQUE : Or il s'est avéré que les créations métaphoriques des oeuvres d'art viennent elles aussi de l'inconscient, elles sont elles aussi des formations de l'inconscient, témoignant donc du retour du refoulé, au même titre que les symptômes, les rêves, les actes manqués, les traits d'esprit ; le psychanalyste trouve là un champ clinique approprié.

Cette méthode s'est imposée à la création artistique sur un double plan :

...Dans l'interprétation des rêves, on note la correspondance entre le mécanisme de ''déplacement'' et la notion de ''métaphore'', celui de ''condensation'' et celle de ''métonymie''. ''L'inversion'' est habituelle et significative chez BASELITZ qui figure ses personnages la tête en bas.

...Dans le Mouvement Surréaliste, les représentations de DALI, Max ERNST, MIRO, semblent directement et librement issues de leur inconscient, en une succession d'images comme autant de manifestations oniriques, d'une manière analogue à la ''libre association d'idées'' de la psychanalyse.

Cela fait dire à C.G. JUNG, en généralisant, que le peintre n'est pas seulement l'objet de manifestations cathartiques, mais qu'il continue à rêver , un pinceau à la main.

Quelques tableaux célèbres illustreront cette perception :

''Une seconde avant l'éveil''où deux tigres bondissent sur une femme nue dormant sur la banquise,(Salvador DALI).

''Le hasard est le maître de l'humour'', (Max ERNST).

''Le carnaval d'arlequin'' où MIRO donne libre cours à son imagination.

LES FANTASMES sont des scénari imaginaires figurant la réalisation des désirs qui nous accompagnent régulièrement dans la vie quotidienne. Ils alimentent la vie psychique (Mélanie KLEIN).

Les fantasmes primordiaux, de ''séduction'', de ''castration'', de la ''scène primitive'', de ''l'enfantbattu''ont inspiré de nombreux artistes :

Ces derniers sont souvent liés comme ''dans ''la danse de Salomé'' devant Hérode Antipas .Elle a abouti à la décapitation de Saint Jean Baptiste (Maurycy GOTTLIEB).

De même, le viol de la femme peintre de la Renaissance, Artemisia GENTILESCHI lui a fait réaliser un tableau vengeur,''Judith décapitant Holopherne''.

''La tempête'' de GIORGIONE a rassemblé ces fantasmes(cf blog).

L'angoisse de mort a été largement exprimée, dans :

L'anamorphose d'un crane du chef d'oeuvre d'OLBEIN, ''Les ambassadeurs''

Les vanités des maîtres flamands,

Les cauchemars de GOYA, ses ''Dos e Tres de mayo''

La série des ''Pape hurlant'' de Francis BACON s'inspirant de VELASQUEZ.

''Le cri'' de MUNCH retentit encore jusqu'à nous.

CORRELATIONS ENTRE LA VIE ET L'OEUVRE 

Sans parler de déterminisme prédictif, on ne peut que les suspecter a posteriori.

LES TRAUMATISMES INFANTILES ont été recherchés pour comprendre la thématique d'oeuvres d'art :

René MAGRITTE, (1898-1967), peintre belge a été particulièrement étudié par Jacques ROISIN. Il a été marqué par la découverte en 1912, de sa mère noyée dans la Sambre, une chemise de nuit blanche recouvrant son visage et laissant voir son sexe. Le suicide de la mère serait un''souvenir-écran'' pour ce psychanalyste. Il serait à l'origine de nombreuses peintures à la figure voilée, l'occultation du visage par un objet , une pomme, une tête de mort, une boule de lumière.

La poésie, le silence, ''le mystère du monde'', l'indicible, sont présents dans ses chef-d'oeuvres comme''Les eaux profondes'', ''La mémoire'', ''Le promeneur solitaire'', ''l'empire de la nuit''.

Pour Maurice CORCOS, un autre psychanalyste, sont mis en relation, dans le cas Magritte, l'objet manquant, la mère, et la mélancolie.

LE DESIR DE L'AUTRE : Le désir du sujet est le désir de l'Autre, c'est l'enseignement de l'inconscient.

Vincent Van GOGH porte le prénom d'un frère ainé décédé. Cet enfant de substitution s'inscrit dans une lignée rigide dont il représente l'honneur familial. Ce moi sacrificiel, accepté, l'entrainera vers une vie sans joie, une conduite d'échec, une castration symbolique puis la mort.

Salvador DALI , c'est également le prénom d'un frère mort ainsi que celui d'un père autoritaire. Cela éclairerait un peu mieux son désir rebelle d'exister et de s'affirmer par toutes sortes de provocations. Cela permettrait de mieux comprendre certains tableaux où l'angoisse de mort est visible, ainsi que le démontre la thèse de Patrice SCHMITT.

Francis BACON : Les interférences d'un père ''toxique''et meurtrier sur les perversions de F. BACON et ses oeuvres angoissées et poignantes ont été bien analysées par Maurice CORCOS.

L'APPORT DE DIVERS PSYCHANALYSTES au sujet de l'art.

L'étendue de la contribution de FREUD et de son école, celle de Mélanie KLEIN et de sa disciple, Hanna SEGAL sur la création artistique a été entrevue.

Il faut citer l'influence de FERENCZI et surtout celle de C.G.JUNG qui a créé un courant psychologique plus imaginatif en voulant intégrer la pensée orientale avec ses concepts d'Inconscient Collectif et d'Archétype,inspirant de nombreux artistes.

LACAN , prolonge avec audace la pensée freudienne. Il conceptualise un tryptique, le Réel, leSymbolique et l'Imaginaire réunissant les mécanismes de la psyché. Le Réel est sa clé de voute. Il correspond à l'innomable, l'impensable, où, sous le couvert de l'éternité, sont représentés en creux la notion d'Unité et de Divin.

AUTOUR DE L'ESTHETIQUE 

La psychanalyse, ce qui a été déjà pressenti, a essayé de préciser la fonction et la notion de Beau et de Laid.

LA LAIDEUR correspondrait à l'objet détruit, arythmique exprimant l'état du monde en dépression, en relation avec l'instinct de mort.

LA BEAUTE serait la plénitude, le rythme, l'expression de l'instinct de vie. L'oeuvre d'art est celle qui soumet la mort à la vie. La beauté éveille le désir, réactive les fantasmes, parfois terrifiants.

LE REGARD est impliqué dans la peinture. Sa limite, c'est le point aveugle du sujet, d'où ils'origine, l'objet manquant, le manque à être. La représentation de la toile en reste aux fantasmes de l'artiste. C'est un trompe l'oeil. L'art vise l'impossible dans un leurre. La psychanalyse nous introduit à ce point originaire, support de la vie, d'un reste Réel inaccessible au discours.

La psychanalyse qui,selon les psychanalystes estla pratique et l'art du ''ratage'', révèle l'impuissance de toute création à satisfaire l'artiste de son désir de toute puissance en lui restituant la conscience de ses limites, de son illusion et la plénitude de sa solitude et les affres de la liberté.

En affirmant que le savoir est du côté du sujet, ici, l'artiste, le psychanalyste peut apporter les nuances d'un éclairage supplémentaire à la pluridisciplinarité du critique d'art tout en dialectisant des concepts dans la visée de mieux comprendre l'homme qui affleure sous les habits de l'artiste et de ses oeuvres.

06/06/2012

LE TEMPS S'ARRETE

L'ARPAC de Montpellier présente sous ce thème le travail du peintre Michel POIRISSE.

L'ARPAC est l'Association Régionale Pour l'Art Contemporain (http://arpac.nomadi.fr/). Michel-Henri MORAT dirige bénévolement cette association depuis trente ans dans une maison de maître au milieu d'un parc arboré. Il a fait connaître et émerger des artistes de talent à la contemporanïté.

roncesblog2.jpg

Dans cette exposition, la Nature où l'Homme est intégré, est omniprésente, diverse, avec ses champsde blé, ses ronces, ses montagnes. Elle est débordante, sans limites, ''all over'' telle une oeuvre de POLLOCK. champ blé blog2.jpg

Les points de vue sont multiples, les visions sont cavalières, cadastrales. Des échelles différentes englobent des ensembles très vastes ou scrutent à la loupe le brin d'herbe, le macadam.

La force de cette nature c'est la répétition, mais aussi sa structure, imprévisible. Le Chaos est là,dans ses eaux ''vives'', ses ciels lourds, ses terres ''mosaïques''.

14 vu d'en haut.jpg

Les aller-retour sont constants, du centre à la périphérie de la toile. A la plongée dans les détails de l'immanence,succède une vision au sommet des crêtes neigeuses, celle du ''Sujet transcendantal''.

Voici quelques toiles hyperréalistes où l'espace se dilate, la contemplation du monde envahit la psyché, en éveil, le temps s'arrête...

 

Les tableaux présentés sur cette note sont publiées avec l'accord de l'artiste et proviennent de son site : http://www.michelpoirisse.com/ sur lequel vous trouverez d'autres oeuvres.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires qui sont toujours les bienvenus...

23/05/2012

RESISTING THE PRESENT

Le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris confirme et consacre l'émergence du Mexique dans l'art contemporain en présentant à l'ARC l'exposition ''Resisting the présent, Mexico 2000/2012.''

 

20.Reygadas.jpg

Une vingtaine de jeunes artistes, succédant à la génération des années 90, font rayonner sur la scène internationale leur prise de conscience et les tensions sociales liées aux lourds problèmes que connait leur pays liés à la corruption, l'imigration, la violence et la criminalité sous-tendus par la diffusion de la drogue. La ''Revolucion'', intégrée dans leur vie politique par le P.R.I. (Parti Révolutionnaire Institutionnel), est en relation avec la Globalisation économique, le traité de l'ALENA de 1994 et les accords de libre échange américain, la déclaration de guerre aux narcotrafiquants.

Où et comment s'expriment-ils ? La multiplication des lieux d'exposition a été stupéfiante : lieux alternatifs, galeries, collections privées, institutions professionnelles, universités. La foire de Mexico, Zona Maco, consacre leur vitalité et leur dynamisme. Leur mode d'expression est multiple depuis le dessin, base traditionnelle des caricatures, du Surréalisme et du Street Art jusqu'aux modes de créations inédites, des Installations, des Videos, des Films en passant par les sculptures et même les peintures.

Qui sont-ils ? Parmi les artistes, qui méritent tous d'être cités:

Ilian Lieberman est sensible aux nombreuses disparitions d'enfants, enlevés, criminalisés, tués. ''Nino perdido''L'artiste retrace au crayon une centaine de portraits en instaurant un caractère flou, un espace de silence et de méditation. Ces images commémoratives, dépersonnalisées, évoquent la présence/absence d'un être dont la société porte le deuil.

8C.Ian Lieberman.jpg

(Graphite sur papier - Courtesy de l'artiste et Galeria Desiré Saint Phalle, Mexico)

Bayrol Jimenez dessine un univers cahotique et baroque, mythique et halluciné, retraçant la guerre des narcos et la présence de l'aigle impérial dans ''Maldito''

3C. Bayrol Jiménez .jpg

 (Acrylique sur papier - Courtesy de l'artiste et galerie Dukan Hourdequin, Paris)

Jonathan Hernandez représente un fémur d'éléphant peint aux couleurs du mexique (Femur de elfante mexicano). Il dénonce avec Pablo Sigg la vacuité, publicitaire notamment, d'un monde hypermédiatisé.

21.Jonathan Hernandez et Pablo Sigg cop.jpg

 (Os et peinture à l'huile - Courtesy des artistes et Galeria Kurimanzutto, Mexico - Photographie Estudio Michel Zabé)

Marcela Armas s'intéresse à l'écologie, à notre société d'abondance et de gaspillage. I Machinarius est une chaine motorisée, entrainée par des roues dentées d'où s'écoulent des traces de pétrole. Le contour de cette chaine est celui de la carte du Mexique inversée. Les suintements souillent la frontière des Etats Unis avec qui le Mexique a des rapports complexes.

12B.Marcela Armas.jpg

 (Courtesy de l'artiste et Arroniz Arte contemporaneo, Mexico - Photographie Carlos Varillas, Fundacion Amparo)

Arturo Hernandes Alcazar réalise des installations à partir de déchets, de matériaux trouvés. Il est inspiré par leur valeur symbolique.  Papalotes negros est composé de 250 cerfs-volants noirs, spacialisés et fixés. La charge symbolique relie un événement historique de la guerre d'indépendance mexicaine à la période violente actuelle.

2 B. Arturo Hernandez Alcazar, MAMVP.jpg

 (Courtesy de l'artiste - Photographie Carlos Varillas, Fundacion Amparo)

Natalia Almada, par sa double nationalité américaine et mexicaine est sensible aux problèmes de frontière, d'immigration et de drogue qui lui sont attachés.  ''El velador'' se déroule dans un cimetière privé de Culiacan au nord du pays. La guerre contre les cartels et entre les clans a fait exploser le nombre de tombes au luxe inouï. La jeunesse de leurs occupants témoigne également de la gravité du problème.

15.Natalia Almada.jpg

 (film couleur  HD 72' - © Altamura Films, Courtesy Doc & Film International)

Carlos Reygadas réalise plusieurs longs métrages dont Serenghetti (2009) : une rencontre inopinée de deux équipes féminines de football dans un cadre sauvage et une ambiance irréelle.

 

20.Reygadas.jpg

(Courtesy Canana Producciones et Tamasa Distribution)

Gianfranco Rosi est un artiste international qui a étudié à la New York University Film School. El Sicario, Room 164 (2010) relate l'interview détaillée d'un tueur à gage, un sicario

Bien que reliés aux influences de l'Art International, les expressions des artistes mexicains de la dernière génération montrent une conscience exacerbée de leur identité nationale, de l'environnement au sein duquel ils évoluent, des problèmes liés à leur statut, de la richesse des échanges dans lesquels ils interviennent.

Ils manifestent d'une manière existentielle, fondatrice et symbolique, leur résistance active aux forces destructrices auxquelles ils font face. Ils méritent d'être compris et soutenus.