Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/01/2017

Raymond MUSTACCHI

Quel plaisir, d'évoquer son parcours, sa trace et son empreinte.

Issu du pays, mère de cultures plurimillénaires, l'Egypte, où le soleil est roi, au sommet des pyramides, Raymond MUSTACCHI est aspiré très jeune, par le rayonnement de la vie artistique française.

Il écrit des poèmes au ''Petit Louvois, un café-théâtre parisien, les mets en musique et les chante à St Germain des Près, Maubert ou Montmartre et dans quelques émissions de radio ou de télé.

Il côtoie Jacques BREL, Pierre PERRET, Yves MONTANT , Serge REGGIANI, PICASSO.

Il entre à la Sacem...

Il découvre les vitraux de Chartres et c'est le coup de foudre. Sa vocation est scellée.

Il cheminera de la poésie à la peinture, de la couleur à la lumière, du pragmatisme à la créativité, de l'altruisme à la spiritualité.

Les INFLUENCES de Raymond MUSTACCHI 

S'il est un peintre accompli, autonome, reconnaissable, mais toujours en évolution, il est intéressant de rechercher ses sources d'inspiration à travers la multitude des maîtres qui l'ont précédé.

Certes, les vitraux de Chartres ont été un phénomène déclencheur par l'éclat, la luminosité, la couleur et la spiritualité sous-jacente.

Des peintres coloristes comme RUBENS, et surtout, Van GOGH sont venus conforter cette impression.

PICASSO lui a transmis son audace et sa créativité communicative et

Nicolas de STAEL lui a transmis son goût pour la limite de l'abstraction.

MATISSE l'a marqué par l'épuration de la forme.

MONET s'est révélé influent par l'abstraction de ses fonds, si riches dans ses nymphéas, traduisant les remous de son inconscient.

André LHOTE , bien que peu coloriste, a laissé son empreinte par ses théories et sa pédagogie.

La description de quelques œuvres donnera la mesure de la diversité et de la richesse de Raymond MUSTACCHI : Citons

NU, LE PIANO DE CONCERT N°2, MUSIQUE DANS L'ESPACE

NU : Une femme accroupie, presque de profil, médite chastement, tournée vers son passé. Son corps est sculpté par la lumière qui nimbe le sommet de sa tête par une multitude de pinceaux lumineux, lesquels, venant du zénith, transcendent son être et l'arrachent à l'ombre qui l'entoure. La couleur rouge-orange de sa chair s'élève telle un vitrail vers le jaune cristallin de ses cheveux et le blanc immaculé de son vertex.

NU012.jpg

MUSIQUE DANS L'ESPACE

Alto, violon, violoncelle et contrebasse, le quatuor s'entrouvre et se déploie tel un bouquet d'instruments.

Les courbes féminines des ''caisses de résonance'' se mêlent érotiquement aux ''manches '' rigides prolongés par leur ''volute en de baroques arabesques.

Les ''cordes'' vibrent sous la lumière de toute leur ''âme''.

Puis des rythmes syncopés apparaissent. L'énergie des rouges fait chanter joyeusement les jaunes et la spiritualité bleutée en des accords parfaitement mélodieux.

Les instruments rutilent et se fragmentent en ce monde musical éclaté.

MUSIQUE013.jpg

L'ANNEAU de MOEBIUS

Est-ce l'anneau de Moebius figurant la psyché, ou bien une ''pellicule cinématographique'', celle d'une vie, enroulée, déroulée, blanche d'un côté, ombrée de l'autre, codée, barrée d'une manière subliminale, sur un fond ''B.K.I.'' allant du caeruléum à l'indigo ?

Le tortillon vital évolue dans l'espace, tel un A.D.N. géant, dessinant un 8 couché, évoquant l'infini, revenant, coloré des expériences traversées pour se fondre dans l'immensité spirituelle des bleus et des énergies écarlates de mondes inconnus.

raymond mustacchi,peinture,musique,symbolisme,cubisme,vitrail

 

13/02/2014

EN QUETE DE LIBERTE

Un Film, ''12 YEARS A SLAVE'', de Steve Mc QUEEN , et un Livre, ''LE DON DU PASSEUR'', de Belinda CANNONE, ont retenu mon attention, allant de l'esclavage subi d'un noir New-Yorkais à la liberté d'écrire et de penser d'une universitaire française :

L'Amérique se retourne sur son passé et tente d'absorber les dures réalités d'une longue période durant laquelle l'économie du Sud , avec la culture du coton et de la canne à sucre a tourné grâce à la main d'oeuvre noire.

Après le Film ''LINCOLN'', de Steven SPIELBERG, meilleur film aux Oscars de 2O12,

après DJANGO Unchained de Quentin TARANTINO, 7 nominations et meilleur scénario,

avec ''12 Years a Slave, le ''sociodrame de l'esclavagisme et de la conquête de la Liberté est dans le champ.

Nait-on esclave ou le devient-on ? Faut-il montrer l'horreur de l'esclavage pour en prendre vraiment conscience ?

12-years-a-slave-poster.jpg

12 Years a Slave est tiré d'une histoire vraie, rédigée par Solomon NORTHRUP.

Ce jeune noir, musicien à New-York, est enlevé puis vendu comme esclave. On lui signifie à coups de battes et de fouets qu'il a changé d'identité.

Il tente de réagir et de préserver sa dignité. De longues scènes de violences, de tortures, de pendaison lui font perdre progressivement tout espoir de retrouver sa femme et ses enfants . Autour de lui, les autres noirs ont intériorisé leur absence totale de liberté.

Ce n'est que douze ans plus tard qu'un abolitionniste canadien va le tirer de sa condition inhumaine.

On sort de ce film plein de compassion envers ceux qui ont subi les dures lois de l'esclavage, mais aussi de commisération envers ces esclavagistes blancs qui nous renvoient une bien triste image de notre humanité.

L'histoire de Solomon, pleine de violence et de beauté, nous laisse désirer une éthique faite de respect humain et de dignité.

belinda-cannone.jpg

Dans son livre''Le Don du Passeur'', Belinda CANNONE, romancière, essayiste, maître de conférence à Caen où elle enseigne la littérature comparée, évoque son père, ses points forts, ses failles, et entreprend une véritable analyse critique des influences qui l'ont structurée et lui ont permis d'acquérir l'acuité qu'elle témoigne dans sa recherche d'indépendance et de liberté d'esprit.

« En écrivant ce livre sur mon père, nous dit-elle, j'ai découvert que ce que nous recueillons de nos parents, et dont il est beaucoup plus difficile de se débarrasser que leurs idées, ce sont les affects, vivante et palpitante matière transmise à leur insu et au notre irrémédiablement. »

Tout au long du livre, Belinda CANNONE semble engluée dans cette relation duelle. Mais, progressivement, comme dans une libération psychanalytique, elle détache, un à un, les fils qui auraient pu l'aliéner. Elle délimite leur interrelation et trouve dans les mots de son père, la permission de s'en libérer et de vivre sa vie.

La LIBERTE à conquérir m'est apparue comme un dénominateur commun de l'histoire tragique de Solomon, solidaire des esclaves noirs, et celle, plus douce de Belinda CANNONE à la découverte de son passé et la recherche de son avenir.

25/01/2013

La psychanalyse dans la cité

C'est le prochain ouvrage que va faire paraître Georges BOTET PRADEILLES, psychologue de formation psychanalytique. Son intérêt pour les amateurs de culture m'a semblé évident et c'est la raison pour laquelle je vous le propose.

En voici le condensé donné par son éditeur :

"Malgré les progrès scientifiques et sociaux, nous sommes de plus en plus seuls dans notre vie professionnelle et amoureuse. L'image envahissante et la communication superficielle effacent nos repères symboliques. L'intime de notre désir lui-même nous devient étranger. Seule la posture d'écoute, inspirée de la psychanalyse sait encore entendre le sujet désirant. Il ne s'agit pas d'être là, savant, compétent, empathique ou sage, mais d'attendre avec ce qu'il faut d'amour et d'intelligence, les retrouvailles de l'esprit dans l'énonciation de l'autre. Le "patient" retrouve ici une liberté qui n'est reconnue nulle part ailleurs. L'ésotérisme des écoles et la sécurité des cabinets ne sont même pas de rigueur. Voici un ouvrage décapant qui nous suggère une "Ecole sans maître" faisant sa matrice de l'humanisme et de la posture de la psychanalyse".

Georges BOTET PRADEILLES a déjà écrit de nombreux articles et publié, entre autres :

"Apologie de la névrose" / Ed. Persée / 2008

"Fallait-il tuer Socrate ?" / Ed. Persée / 2008

"Nouveaux propos sur le Bonheur" / Ed. Dédicaces / 2011

"Pourquoi encore la psychanalyse?" Ed. Dédicaces / 2012

Tous les amateurs de ce type de lecture prendront un grand plaisir à parcourir cet ouvrage et en sortiront enrichis.

PSYCHNALYSE CITE rec.jpg