Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

05/01/2017

Raymond MUSTACCHI

Quel plaisir, d'évoquer son parcours, sa trace et son empreinte.

Issu du pays, mère de cultures plurimillénaires, l'Egypte, où le soleil est roi, au sommet des pyramides, Raymond MUSTACCHI est aspiré très jeune, par le rayonnement de la vie artistique française.

Il écrit des poèmes au ''Petit Louvois, un café-théâtre parisien, les mets en musique et les chante à St Germain des Près, Maubert ou Montmartre et dans quelques émissions de radio ou de télé.

Il côtoie Jacques BREL, Pierre PERRET, Yves MONTANT , Serge REGGIANI, PICASSO.

Il entre à la Sacem...

Il découvre les vitraux de Chartres et c'est le coup de foudre. Sa vocation est scellée.

Il cheminera de la poésie à la peinture, de la couleur à la lumière, du pragmatisme à la créativité, de l'altruisme à la spiritualité.

Les INFLUENCES de Raymond MUSTACCHI 

S'il est un peintre accompli, autonome, reconnaissable, mais toujours en évolution, il est intéressant de rechercher ses sources d'inspiration à travers la multitude des maîtres qui l'ont précédé.

Certes, les vitraux de Chartres ont été un phénomène déclencheur par l'éclat, la luminosité, la couleur et la spiritualité sous-jacente.

Des peintres coloristes comme RUBENS, et surtout, Van GOGH sont venus conforter cette impression.

PICASSO lui a transmis son audace et sa créativité communicative et

Nicolas de STAEL lui a transmis son goût pour la limite de l'abstraction.

MATISSE l'a marqué par l'épuration de la forme.

MONET s'est révélé influent par l'abstraction de ses fonds, si riches dans ses nymphéas, traduisant les remous de son inconscient.

André LHOTE , bien que peu coloriste, a laissé son empreinte par ses théories et sa pédagogie.

La description de quelques œuvres donnera la mesure de la diversité et de la richesse de Raymond MUSTACCHI : Citons

NU, LE PIANO DE CONCERT N°2, MUSIQUE DANS L'ESPACE

NU : Une femme accroupie, presque de profil, médite chastement, tournée vers son passé. Son corps est sculpté par la lumière qui nimbe le sommet de sa tête par une multitude de pinceaux lumineux, lesquels, venant du zénith, transcendent son être et l'arrachent à l'ombre qui l'entoure. La couleur rouge-orange de sa chair s'élève telle un vitrail vers le jaune cristallin de ses cheveux et le blanc immaculé de son vertex.

NU012.jpg

MUSIQUE DANS L'ESPACE

Alto, violon, violoncelle et contrebasse, le quatuor s'entrouvre et se déploie tel un bouquet d'instruments.

Les courbes féminines des ''caisses de résonance'' se mêlent érotiquement aux ''manches '' rigides prolongés par leur ''volute en de baroques arabesques.

Les ''cordes'' vibrent sous la lumière de toute leur ''âme''.

Puis des rythmes syncopés apparaissent. L'énergie des rouges fait chanter joyeusement les jaunes et la spiritualité bleutée en des accords parfaitement mélodieux.

Les instruments rutilent et se fragmentent en ce monde musical éclaté.

MUSIQUE013.jpg

L'ANNEAU de MOEBIUS

Est-ce l'anneau de Moebius figurant la psyché, ou bien une ''pellicule cinématographique'', celle d'une vie, enroulée, déroulée, blanche d'un côté, ombrée de l'autre, codée, barrée d'une manière subliminale, sur un fond ''B.K.I.'' allant du caeruléum à l'indigo ?

Le tortillon vital évolue dans l'espace, tel un A.D.N. géant, dessinant un 8 couché, évoquant l'infini, revenant, coloré des expériences traversées pour se fondre dans l'immensité spirituelle des bleus et des énergies écarlates de mondes inconnus.

raymond mustacchi,peinture,musique,symbolisme,cubisme,vitrail

 

23/11/2010

Brice ATHIMOND

LE CURSUS

A la manière des compagnons du Moyennage, Brice ATHIMOND est dans un parcours artisanal et artistique sérieux , plein de sagesse.

Après une expérience en Art Appliqué, à Lyon, un B.T.S. À Roubaix, où il prend goût au tissage et à la création des motifs du textile, il est attiré par la lumière du vitrail, à FRANCE-VITRAIL avant de s'engager dans Le Minervois à la décoration sur verre, dans une entreprise.

 

SES OEUVRES

Elles gardent l'empreinte du métier à tisser, les passages de la ''Navette'', dans les ''fils de trame'', autour des ''fils de chaine''.

Les décalages des motifs donnent une impression étrange de justesse et de persévérence programmées.

remix papers 2 - 001.jpg

 

 

Remix papers: Des bandes horizontales intègrent le collage de petits rectangles de papiers marouflés, noirs et blancs.

L'écriture et le dessin sont intriqués. L'ensemble évoque le brouillage neigeux d'un poste de télévision.

 

Remix papers 19-001: Dans une autre oeuvre, apparaît la couleur: bleu et rouge, noir et blanc.

Les trames rectangulaires s'affirment. Des flammes montent en diagonale, tels des drapeaux lumineux, claquant au vent.

 

remix papers 19 - 001.jpg

 

 

vanité 2 (module) (2).jpgVanités: Sur un fond d'encre, noir, plus ou moins piqueté de blanc, comme un ciel étoilé, vanité, raccord sauté vertical décoché 1-2.jpgune série de tableaux représentent un ou plusieurs crânes, décalés, effilochés ou denses, dans un univers glacial où la mort est omniprésente.

 

Une structure (oeuvre collective), ''Le Hasardomètre'', faite de bois, de verre et de métal, est riche de signification. On y devine un sextant, une boussole, entourant une bougie allumée:

hasardomètre.jpg

L'être est en quête aléatoire de sa vie.

''Le Cri'', Un hommage à MUNCH, retentit chez cet homme lové dans ses cordages, dans un appel métaphysique, face au néant.hommage à munch.jpg

 

CONCLUSION

Au contact des compagnons et des maîtres, Brice ATHIMOND poursuit sa quête des Techniques et des Valeurs qui enrichissent sa vision de l'Art en tissant son environnement et sa vie, tel un batisseur de cathédrale.